Skumenn – Coup de grâce (cognac barrel aged Imperial Stout)

Joyeux Noël !

Pour accompagner les fêtes de fin d’année, nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie de notre nouveau brassin spécial, la Skumenn « Coup De Grâce ». Un impérial Stout complexe vieilli 4 mois en barriques de Cognac.

img_0154-2

Fruit d’un long travail de recherche et d’exploration gustative, Elle devrait faire son apparition sur les étagères de la plupart de nos partenaires cavistes et sur les comptoirs des bars rennais habituels, dès cette semaine.

Nous avons pris énormément de plaisir à la concevoir et espérons que vous en prendrez encore plus à la déguster.

barriques

Retrouvez ci-dessous toutes les informations concernant son élaboration, sa recette et les détails pratiques sous la forme d’une FAQ (histoire de rendre la lecture aussi agréable que possible !).

# De quelle type de bière s’agit-il ?

La Skumenn « Coup de Grâce » appartient au type de bière brune communément appelée « Stout ». Bien qu’il existe de nombreuses variétés de Stout, cette famille se caractérise avant tout par une utilisation prononcée de malts fortement torréfiés. D’où sa couleur sombre, voire noir charbon dans certains cas.

Parce qu’elle présente un fort degré d’alcool (conséquence d’une importante quantité de malts), notre Coup de Grâce se place dans la catégorie « Imperial ». Historiquement les Imperial Stout ou Russian Imperial Stout, étaient destinées à la cour de Catherine II de Russie. L’Impératrice avait eu un coup de cœur pour ces bières noires très goûteuses. Seulement voilà, la bière ça ne voyage pas très bien. Et encore moins quand il fait – 20°C ! Pour pallier à ce problème de conservation les brasseurs ont donc fait en sorte que le taux d’alcool soit plus élevé.

Les Imperial Stout et autres bières fortes offrent l’avantage de mieux supporter les longs vieillissements en barrique. Selon le type de barrique (Bourbon, Cognac, Whisky) elles offrent un profil aromatique complexe qui se révèle très intéressant aussi bien du point de vue créatif que gustatif. Le passage en barrique a vraiment pour objectif de sublimer la bière mais il n’est pas obligatoire.

# Un mot sur la recette ?

Notre Coup De Grâce présente une base maltée complexe puisqu’elle se compose de 8 types de malts d’orge ainsi que du blé, du seigle et de l’avoine. Son originalité réside donc dans cet assemblage et dans son vieillissement en barriques de cognac qui lui cèdent un véritable héritage aromatique (arômes boisés, de vanille et de fruits) ! On notera également une certaine amertume et un taux important de sucres résiduels appelés aussi sucres non fermentescibles, ayant pour effet  de soutenir cette sensation, ainsi que le fort degré alcoolique. En bouche on retrouve surtout des arômes de café, de fruits confits, et de chocolat venant des malts torréfiés.

# Pourquoi ce choix ?

Après la Dehli Dehli et les fortes doses de houblons, nous souhaitions explorer autre chose. Notamment une bière plus riche, parfaite pour l’hiver. Le champ des possibilités concernant le murissement des bières en barrique est vaste et passionnant et le style « stout », dont on raffole à titre personnel, est idéal pour se faire plaisir dans ce domaine.  A l’avenir nous aimerions explorer cette méthode, ce brassin constitue donc un premier pas dans ce sens.

Nous avons débuté l’élaboration de cette recette par des premières tentatives à petite échelle qui nous ont permis de tester les bénéfices du vieillissement via l’adjonction de copeaux de bois de chêne préalablement trempés dans du rhum brun. Les résultats encourageant nous ont convaincu d’investir dans de véritables barriques.

C’est lors de notre périple viticole au mois d’août que le hasard des rencontres nous a persuadé de partir sur du cognac, un choix bien ancré dans le terroir français !

La collaboration avec la tonnellerie Doreau nous a permis d’en apprendre d’avantage sur le métier fascinant de tonnelier et convaincu d’investir dans trois barriques de cognac de 25 ans, fraîchement vidées, idéale pour accueillir notre nouvelle recette !

Vous l’aurez compris, nous avons voulu créer une bière de dégustation à siroter en prenant son temps… Une bière parfaite pour accompagner vos desserts, certains fromages et vous tenir compagnie près de la cheminée lors des longues soirées d’hiver.

Bonnes fêtes de fin d’année et excellente dégustation !

L’équipe SKUMENN

degust-stout

 

[dGust] Redchurch Brewery – Tartlette

Redchurch – Tartelette 4.5%

Une weisse en version sûre qui a fait le plein de levures et qui surprendra par ses arômes délicats et dont l’acidité fruitée la rapproche du vin blanc. Brassée par Redchurch brewery, cette bière fait partie de la gamme « Wild Series » qui comporte notamment deux autres brassins : la Wild Isolation, très marquée sur les bretts, et la Sauvagne Blanc agrémentée de quelques adjuvants pour une bière vineuse atteignant les 9.2%.

Notes de dégustation : 

[dGust] Omnipollo – Noa Double Barrel

Omnipollo – Noa Double Barrel (Islay & Cognac) 11% (Imperial Stout)

On a avait déjà parlé il y a un moment du fameux imperial stout, Noa Pecan Mud Cake d’Omnipollo, et nous étions restés sans voix face à ce nouveau genre de pâtisserie liquide à la complexité incroyable. Cette fois-ci, la brasserie se paie une version finie en fûts de cognac et de whisky d’Islay. Là encore, le résultat est bluffant. C’est riche, c’est rond, chaleureux et gourmand, gagné par une belle texture en bouche et une finale éternelle. En revanche, cette richesse de saveurs nous interroge fortement sur les adjuvants, notamment ces fameux arômes naturels ajoutés dont on ne sait absolument rien et qui dans un sens tracent un peu la limite déontologique du brassage artisanal. En dehors de ces considérations, cette Noa Double Barrel reste incroyable !

Skumenn présente la Delhi Delhi

Nous sommes fiers de pouvoir vous présenter notre premier brassin spécial: la Double IPA Dehli Dehli.

Rideau !

Delhi Delhi_2
Nous avons baptisé cette double India Pale Ale Dehli Dehli en clin d’oeil à l’Inde, ce pays si particulier dans lequel Stéph eut pour la première fois l’idée de brasser de la bière. Un projet un peu fou, partagé avec Tom dès son retour de Delhi.

Mais l’influence historique de l’Inde va bien plus loin, puisque c’est pour répondre aux problématiques d’acheminement de Pale Ale vers l’Orient que les Britanniques eurent l’idée d’augmenter fortement les doses de houblons (pour leurs propriétés de conservation bactério statiques) ainsi que le taux d’alcool de leurs bières, créant par la même occasion les fameuses India Pale Ale. La re-découverte de ces recettes par le mouvement Craft Beer est sans conteste un des facteurs emblématiques de son succès.

Nous pourrions ajouter que la Dehli Delhi est doublement délicieuse, mais nous préférons vous laisser arriver  à cette conclusion par vous même 😉

 

skumenn delhi delhi bar

 

Qui dit double IPA dit double dose de houblon (ou presque).

Afin de supporter ce formidable cocktail d’arômes et d’amertume, les doubles IPA se caractérisent généralement par un taux d’alcool plus important. En effet, l’amertume ressentie varie en fonction du titrage en alcool, tout comme l’expression des arômes. Une façon d’enrichir l’expérience des IPA, avec un rendu très intéressant.

Pour cette recette, nous avons cherché à maximiser l’expression de deux variétés de houblons très aromatiques, afin d’obtenir une bière à fort caractère. Le houblon Mozaïc confère des notes d’agrumes, de fruits tropicaux, de fruits rouges, associées à des notes herbacées, terreuses et de pin. Le Summit quant à lui, procure de fins arômes citronnés ainsi qu’une amertume franche due à son taux élevé d’acides alphas. Pour soutenir cette importante quantité de houblons, la base maltée de la Skumenn Delhi Delhi est riche et complexe avec une légère touche de malt fumé.

 

La Dehli Dehli est disponible dès aujourd’hui mais en quantité limité ! Brassin spécial oblige !

 

Pour son lancement, nous organisons une dégustation gratuite à la Brasserie, le samedi 4 Juin toute la journée jusqu’à 18h, puis en soirée à partir de 19H à la Cave à bières Chez Alain (18 rue Poulain du Parc, Rennes), où vous pourrez la savourer en pression !

 

En espérant que vous prendrez autant de plaisir à la déguster que nous en avons eu à la brasser !

Chaleureusement,

L’ équipe Skumennn

[dGust] Gueuze Tilquin – A l’ancienne

Gueuze Tilquin – A l’ancienne 6.4%

La gueuzerie Tilquin à Bierghes tient cette promesse faite en 2009 par Pierre Tilquin de brasser des gueuzes exceptionnelles. C’est aujourd’hui un pari réussi grâce notamment à cette gueuze « A l’ancienne » dont les mous proviennent d’autres brasseurs comme Lindemans, Boon, Cantillon et Girardin. Ca goute les bretts, c’est expressif, fruité et complexe. Tout ce qu’on attend d’une bonne bière de fermentation spontanée. Parfaite avec un poulet rôti et des frites pour contrebalancer le gras ou une tarte aux pommes pour un accord de résonance.

[dGust] To Øl – Nelson Survin

To Øl– Nelson Survin 9% (Sour IPA)

Nous avions déjà évoqué les qualités créatives cette brasserie danoise, autrefois associée avec Mikkeller, dont la gamme ne cesse de surprendre les amateurs de ales bien faites. Parmi les plus réussies figure cette sour IPA, brassée à partir d’un seul houblon, le Nelson Sauvin. Un mono-houblonnage d’une qualité irréprochable, qui parvient à faire la jonction entre amertume et acidité avec un équilibre remarquable et un profil aromatique très fruité.

Notes de dégustation :

Le Texas, nouvel eldorado de la bière artisanale

Welcome to Houston, Texas. La banderole noire de l’aéroport George Bush Intercontinental  vous annonce la couleur. Bienvenue au pays de la démesure. Les gigantesques affiches publicitaires décomplexées vantant les « energies companies » comme Exxon, Shell et Total sont là pour vous le rappeler. Vous venez de débarquer au cœur de l’industrie pétrolière. Les pickups monstrueux qui dévalent les autoroutes à seize voies, les bretelles en béton s’entremêlant dans les cieux et les gigantesques malls climatisés ne sont que des sous-produits de la ruée vers l’or noir qui se prolonge sans cesse. Mais à Houston, et à fortiori au Texas, il n’y a pas que le pétrole et les gallons de soda qui coulent à flot. Depuis peu, la bière artisanale vit sa propre révolution. Ce ne sont plus les derricks qui poussent à perte de vue, mais bien les micro-brasseries et bars à bières, prolongement logique d’un engouement démesuré pour la craft beer. Il suffit de se rendre dans un supermarché quelconque pour s’en rendre compte : aux côtés des caisses de Bud light, Coors et Millers se bousculent une flopée de bouteilles aux couleurs, saveurs et appellations différentes. « Créez votre propre pack de six pour dix dollars » peut-on lire sur le rayon.

[dGust] Mikkeller – Vanilla Skye

Mikkeller – Vanilla Skye  7% (IPA brassée avec des gousses de vanille)

La mode des adjuvants n’a pas fini d’inciter les brasseurs à expérimenter des brassins singuliers. Parmi les précurseurs, Mikkeller a plusieurs fois tenté le coup, notamment avec cette IPA agrémentée de gousses de vanille qui présente un nez vert et floral et une bouche un poil plus ronde que sur une IPA classique, bien que la vanille n’apporte ici qu’une valeur ajoutée à défaut d’un intérêt gustatif déterminant. Elle reste néanmoins plaisante et rafraîchissante.

Notes de dégustation :

[dGust] Tempel – Perdition

Tempel – Perdition 8,3% (sour stout à la framboise)

L’idée de ce stout aromatisé à la framboise pourrait dans un premier temps surprendre voire choquer. Pourtant, la recette que livre la brasserie Tempel révèle une bière étonnante, proche d’une sour ale avec ce côté aigrelet, à la différence près que les bretts en sont totalement absentes. Ici les malts torréfiés avec leur arôme de café sont aussitôt équilibrés par l’acidité et le sucre de la framboise qui apporte par la même occasion une texture légère. Un brin écœurante sur la durée, cette bière peut en revanche très bien accompagner un dessert au chocolat voire même un bœuf bourguignon ! 

Notes de dégustation :

[dGust] Prairie Artisan Ales – Pirate Noir

Prairie Artisan Ales – Pirate Noir 12% (Imperial Stout, vieilli en fûts de rhum jamaïcain)

Basée à Tulsa dans l’Oklahoma, cette brasserie fondée par deux frangins fait preuve d’une grande maîtrise dans sa créativité. Avec une trentaine de brassins réalisés, PAA est devenu un spécialiste des sour ales et plus particulièrement des imperial stouts vieillis en fûts de spiritueux. Parmi ces délices, cet imperial stout baptisé Pirate Noir et vieilli en fûts de rhum jamaïcain. Une très belle réalisation qui fait honneur à la particularité des rhums de l’île, entre puissance et expression aromatique (le fameux dunder pour les connaisseurs). Attention à la petite ondulation tout de même, mieux vaut être assis.

Notes de dégustation :