Omnipollo – Noa Double Barrel (Islay & Cognac) 11% (Imperial Stout)

On a avait déjà parlé il y a un moment du fameux imperial stout, Noa Pecan Mud Cake d’Omnipollo, et nous étions restés sans voix face à ce nouveau genre de pâtisserie liquide à la complexité incroyable. Cette fois-ci, la brasserie se paie une version finie en fûts de cognac et de whisky d’Islay. Là encore, le résultat est bluffant. C’est riche, c’est rond, chaleureux et gourmand, gagné par une belle texture en bouche et une finale éternelle. En revanche, cette richesse de saveurs nous interroge fortement sur les adjuvants, notamment ces fameux arômes naturels ajoutés dont on ne sait absolument rien et qui dans un sens tracent un peu la limite déontologique du brassage artisanal. En dehors de ces considérations, cette Noa Double Barrel reste incroyable !

Notes de dégustation :

Couleur : Noir intense surmonté d’un épais col de mousse brun

Nez : Epoustouflant, extrêmement riche et gourmand sur des arômes pâtissiers de malts chocolatés (chocolat noir, chocolat au lait), rehaussés d’arômes de café liégeois, presque beurrés sur le caramel au beurre et les épices (vanille). Un nez qui évoque la texture fondante d’un gâteau. Fermez les yeux, vous l’avez sous votre nez.

Bouche : Attaque ronde, crémeuse avec de la mâche, aussitôt balancée par la torréfaction qui enveloppe le palais de notes de café noir, de chocolat noir aux éclats de fève. Le milieu de bouche est huileux et sur l’alcool issu de la finition en fûts. Le whisky d’Islay confère à l’ensemble un caractère plus terreux presque fumé lié probablement à la tourbe alors que le cognac lui apporte de la chaleur et ce côté gourmand. Un vrai gâteau liquide avec une belle texture en bouche.

Finale : Très longue, amère et torréfiée sur le café noir et l’alcool qui colle au palet.

Disponible Chez Alain 18, rue Poullain Duparc à Rennes

Brasserie Omnipollo