LA BRASSERIE S’INSTALLE…

LA BRASSERIE EN IMAGE


Les étapes du brassage

Concassage et mouture

Le concassage permet de réaliser une mouture à partir de malt et de grains crus dont on souhaite conserver l’enveloppe pailleuse. Ces enveloppes pailleuses sont utiles pour la filtration. Plus la mouture est fine, meilleure est l’extraction des sucres.

Brassage et empattage

L’objectif du brassage est d’extraire et de transformer l’amidon contenu dans les grains moulus en sucres fermentescibles. La mouture mélangée à l’eau (le moût) est chauffée à une température comprise entre 65 et 68 degrés durant au moins une heure.

Ebullition et houblonnage

Une fois filtré, le moût est porté à ébullition durant une heure. Les houblons ajoutés en début et fin de cuisson cèdent alors une partie de leurs tanins et de leurs huiles essentielles au moût, ce qui lui confère son arôme et son amertume.

Fermentation et garde

Après une nouvelle filtration, le moût est refroidit et transféré dans les cuves de fermentation. On y incorpore alors les levures responsables de la fermentation alcoolique. La bière est en suite soutirée et placée en garde à froid afin d’être clarifiée. Le sucre est ajouté à l’embouteillage et les bouteilles sont finalement placées en garde à chaud de façon à s’affiner.